#australie


S'abonner
| radar

Comment les aborigènes australiens combattent le feu par le feu

Photo d'illustration | U.S. Air Force/ Robert M. Trujillo

La technique est peut-être vieille de plus de 50’000 ans: pour éviter les incendies massifs, les aborigènes australiens mettent régulièrement le feu au brousses. Débarrassé des broussailles, débris et herbes inflammables, le terrain se montre plus résilient dans les périodes de grande sécheresse.

A quel moment mettre le feu, pour combien de temps, dans quel type de végétation? Comme le raconte CNN, les aborigènes ont développé une technique complexe, basée sur une connaissance intime de leur environnement, des plantes et des cycles saisonniers.

link

CNN

| radar

La pluie est arrivée pour calmer les incendies en Australie

Keystone / AP Rick Rycroft

Les incendies en Australie réduis par les orages qui ont traversé le sud-est de l’Australie. On compte encore 98 foyers d’incendie en Nouvelle-Galles du Sud et au Victoria, mais des pluies supplémentaires sont attendues en cette fin de semaine.

Mises à nu par le feu et exposées à de subites intempéries, certaines régions pourraient connaître des glissements de terrain, avertit le bureau national de météorologie, tandis que des orages violents ont provoqué des inondations à Melbourne. Une perturbation de plus pour l’Open d’Australie qui se joue actuellement à Melbourne. Le macabre sort des animaux devrait également s’étendre aux poissons, puisque les fortes pluies risquent d’emporter les cendres dans les rivières.

link

The Guardian

| radar

La fumée des incendies australiens de retour en Australie

Crédits: Keystone

On l’annonçait partie pour un tour du monde il y a quelques jours. Elle ne sera pas forcément visible à l’oeil nu, mais selon la NASA, la fumée provoquée par les incendies gigantesques en Australie a presque fait le tour du monde et devrait repasser au-dessus de l'île-continent dans les prochains jours.

Ce dont il s’agit. Ces fumées sont composées principalement de monoxyde de carbone, de dioxyde de carbone et de méthane. En suspension dans l’air, à très haute altitude, les chercheurs de la NASA n’excluent pas que ces aérosols générés par les feux de forêts puissent faire plusieurs tours du monde.

link

ABC News

| radar

Manifestations contre la gestion des feux en Australie

Scott Morrison, entre les flammes. | Keystone

Des militants comptent descendre dans les rues des principales villes australiennes, comme Melbourne, Sydney, Brisbane et Perth, pour protester contre la gestion des feux de forêt par le gouvernement fédéral. Le Premier ministre Scott Morrison est particulièrement visé par les critiques.

Débordés par la crise, qui accapare l’essentiel des forces de l’ordre, des élus considèrent l'initiative déplacée. La police de Victoria a demandé à ce que les évènement soient repoussés, ses hommes «à bout de forces et fatigués».

link

The Guardian

| | radar

Comment les feux de forêt donnent naissance à un nuage d'orage particulier

Pyrocumulus en Australie, en 2007 |Andrew Wallace/Flickr/Creative Commons

En Australie, des feux de forêt violents font rage depuis septembre. Plus de huit millions d’hectares sont partis en fumée. L’ampleur du phénomène est telle que l’influence des feux est également météorologique. Les masses d’air chaud, chargées de cendres, forment des pyrocumulus ou pycocumulonimbus, qui donnent ensuite lieu à de violents orages, raconte Quartz. Ces nuages peuvent aussi être consécutifs à une éruption volcanique.

Pourquoi on en parle. En créant leur propre micro-climat, ces feux de forêts entretiennent des conditions instables favorables à davantage d’incendies! Un cercle vicieux par lequel ces orages, à travers la foudre, peuvent provoquer de nouveaux départs de feu… sans parler des vents violents qui peuvent accélérer la propagation des foyers existants. L’Australie n’est pas la seule concernée: les feux de Californie en 2018 ainsi que ceux survenus près du cercle polaire dans les pays scandinaves et en Russie à l’été 2019, ont également engendré des modifications météorologiques. Ainsi, la foudre a frappé le pôle Nord 48 fois plus que d'habitude cet été.

link

Lire l'article de Quartz

| radar

L'Australie prise au piège des flammes

Des incendies monstres continuent de ravager l'Australie, alors que les températures estivales sur l'île battent des records. 4.000 personnes ont dû aller se réfugier sur la plage dans la petite ville de Mallacoota, submergée par les flammes. Pendant ce temps, le grand feu d'artifices du 31 décembre a bien eu lieu à Sydney. Une pétition avait demandé son annulation au regard de la situation.

link

Le Temps

| radar

La Nouvelle-Galles du Sud prononce l’état d’urgence

Keystone / EPA AAP / Dean Lewins

Une centaine de feux de forêt embrasent l’Etat australien, et le pays tout entier est traversé par une vague de chaleur sans précédent. La station météorologique de Nullarbor communiquait une température de 49.9 degrés, la plus élevée jamais enregistrée au mois de décembre dans le monde.

link

Sydney Morning Herald

| | news

L’épidémie de grippe en Australie doit-elle nous inquiéter?

Baie de Sydney | Keystone

L’Australie fait face à une épidémie de grippe saisonnière particulièrement précoce et intense, en comparaison des années précédentes. Les dernières données font état de plus de 70'000 cas de grippe et déjà près de 140 morts, depuis le mois de janvier

Pourquoi on vous en parle. L’information, qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, a suscité de nombreuses réactions, les internautes craignant une épidémie particulièrement sévère dans l’hémisphère nord pour l’hiver 2019. Mais quelles conclusions peut-on vraiment tirer des données australiennes?