#armée


S'abonner
| radar

La marine japonaise étend son wifi pour draguer les jeunes

La marine japonaise. | Japan Maritime Self-Defense Force

Des unités de la marine japonaise vont étendre le réseau internet sur leurs navires jusqu'aux couchettes et parties communes afin d'attirer les jeunes recrues. Les forces maritimes japonaises d'autodéfense éprouvent de grandes difficultés à grossir leurs rangs, boudées par une génération ultra-connectée.

Pourquoi c’est important. Jusqu’alors limité pour des raisons de sécurité, les officiers supérieurs tentent d’inverser une tendance problématique. En 2018, le recrutement n’a atteint que 70% de ses objectifs. Une situation plus importante au sein de la Force d'autodéfense maritime du Japon, où le nombre de nouvelles recrues ne représente que 60 % de l'objectif.

link

SCMP

| | interview

L’armée suisse se prépare à de potentielles cyberattaques

Le virus de cyberespionnage «Flame» a visé l'Iran en 2012. | SecureList

En marge de la conférence co-organisée par GVA2 et Heidi.news le 24 juin soir à Genève sur l’intelligence artificielle, le physicien Colin Barschel, responsable des partenariats industriels et académique du Cyber-Defence Campus, a répondu à nos questions sur l’utilisation de ces technologies au sein de l’armée suisse.

Son parcours. Titulaire d’un doctorat en physique de l’Université d’Aix-la-Chapelle, il a longtemps travaillé au CERN avant de se spécialiser en cybersécurité. Le Cyber-Defence Campus dépend d’armasuisse, l’Office fédéral de l’armement, responsable des acquisitions et des tests du matériel pour l’armée suisse.