#archéologie

| | news

Çatalhöyük, le village néolithique qui témoigne des mutations liées à l'essor de l'agriculture

Çatalhöyük, après les premières fouilles conduites par James Malaart, dans les années 1960 | Creative Commons

Au Néolithique, le développement de l’agriculture a profondément transformé les modes de vie, la santé et la mobilité des humains. PNAS publie un remarquable bilan de décennies de fouilles (EN) à Çatalhöyük, dans le centre de la Turquie.

Pourquoi on vous en parle. Ce village est un site néolithique d’une richesse extraordinaire, dont l’occupation a commencé il y a environ dix mille ans, lors de la naissance de l’agriculture. Les fouilles s’étendent sur 13 hectares et 21 mètres d’épaisseur d’un sol dont les couches témoignent de périodes d’occupation différentes, du néolithique aux années 1930!

| | news

Il y a 2500 ans, en Asie centrale, on enterrait les morts en fumant du cannabis

Brasero en bois et pierres brûlées, retrouvé dans un cimetière ancien sur le plateau du Pamir. Il était utilisé pour brûler du cannabis | Xinhua Wu

L’inhalation de fumées de cannabis faisait déjà partie de rites funéraires cinq siècles avant notre ère. C’est ce que démontrent des vestiges retrouvés en Asie centrale, qui contiennent des restes de cannabis à teneur élevée en psychotrope.

Pourquoi on vous en parle. Le cannabis est l’une des plus anciennes plantes cultivées en Asie de l’Est, pour un usage alimentaire (graines) et pour ses fibres (tissus, cordes, papier…). Elle est le plus souvent pauvre en THC, la principale molécule psychotrope du cannabis, et donc inadaptée à un usage comme stupéfiant.

| | news

Certains cépages français remontent à plus de 900 ans

Vignoble du Sud-Ouest français, au pied du Pic Saint-Loup | S. Ivorra / CNRS/ISEM

Une équipe internationale a analysé pour la première fois le génome de 28 pépins de raisins retrouvés sur divers sites archéologiques français. Leurs travaux révèlent la longévité de certains cépages, comme le savagnin blanc, qui remonte à plus de 900 ans.

Pourquoi on vous en parle. La connaissance des cépages anciens repose sur des documents écrits. Ces textes se font de plus en plus rares au fur et à mesure que l’on remonte dans le temps et de nombreux cas de synonymies viennent complexifier leur analyse. Cette nouvelle approche génétique ouvre des perspectives pour étudier l’évolution des cépages.

| | radar

Des archéologues ont retrouvé la plus ancienne "BD" d'Angoulême!

Dessins du bloc de grès gravé d'Angoulême | D. Glicksman/Inrap

Un cheval et quatre autres herbivores, dont peut-être un auroch. C’est l’étonnant bestiaire représenté sur une plaquette préhistorique datant de 2 000 ans, retrouvée à Angoulême (France), connue pour accueillir chaque année un festival international de bande dessinée! Nos confrères de Sciences et Avenir relatent cette incroyable découverte.

Pourquoi c’est surprenant. L’îlot Renaudin, quartier proche de la gare, était en cours de rénovation pour y accueillir un centre d’affaires. Cette découverte est intervenue seulement trois jours avant la fin de la fouille, obligatoire sur ce site avant de démarrer les travaux.

link

Lire l'article sur le site de Sciences et Avenir

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

D'étonnants bagels préhistoriques ont été découverts en Autriche

Ces étranges anneaux préhistoriques se composent de farine crue | A. Heiss et al.

Nos ancêtres préhistoriques étaient-ils les seigneurs des gâteaux? En réalisant des fouilles dans une fosse utilisée pour le stockage du grain il y a plus de 3000 ans en Autriche, des archéologues ont découvert de bien curieux anneaux (14 au total) composés de farine de blé et d’orge.

Pourquoi c’est surprenant. Ces “bagels” de l’âge du bronze, façonnés avec la farine de qualité supérieure, sont en excellent état. Ils n’ont jamais été cuits, mais ont séché à l’air libre. Cela suggère qu’ils n’étaient pas destinés à la consommation humaine, mais à un usage rituel.

| | news

Des excréments fossiles révèlent les premières épidémies parasitaires au Néolithique

Oeuf de trichocéphale (Trichuris trichuria) provenant d'un coprolithe de Çatalhöyük, vu au microscope | Evilena Anastasiou

Une équipe de l’université de Cambridge a analysé des excréments humains fossilisés, ou coprolithes, venant du site néolithique de Çatalhöyük, dans l’actuelle Turquie. Ils y ont découvert les œufs d’un ver intestinal, le trichocéphale (Trichuris trichuria).

Pourquoi on en parle. En forte concentration, ce parasite peut provoquer des diarrhées, des anémies, voire des retards de croissance. Or, ce site archéologique, daté entre 7100 et 6150 av. J.-C., est l’un des plus anciens témoignages de la vie sédentaire des premiers agriculteurs du croissant fertile: cela en fait l’un des plus anciens exemples de contamination humaine par un parasite!

| | news

Dans la Bolivie précolombienne, les chamanes carburaient déjà à la cocaïne

Plant de coca | H. Zell - Université du Michigan

Des analyses chimiques démontrent que dans la Bolivie précolombienne, vers l’an 1000, les chamans inhalaient ou prisaient déjà des feuilles de coca séchées.

Pourquoi c’est important. Les progrès dans la sensibilité des appareils d’analyse chimique permettent aux archéologues de mieux connaître les pratiques et les coutumes du passé, comme l’ont montré des travaux récents s’appuyant sur des analyses d’urine dans le sol (FR). Cette découverte en Bolivie, basée elle aussi sur une étude chimique, confirme que les civilisations précolombiennes possédaient un savoir botanique très riche.

| | radar

En Pologne, ce charnier vieux de 5000 ans raconte une tragédie familiale préhistorique

Le charnier découvert dans le sud de la Pologne | Piotr Wodarczak

Science raconte la découverte d’un charnier vieux de 5000 ans près de Koszyce, dans le sud de la Pologne. Il recèle les corps de quinze femmes, jeunes hommes et enfants dont les crânes portent des traces de coups mortels. Des analyses génétiques montrent que tous appartenaient à la même famille.

Pourquoi c’est important. La violence est un phénomène mal connu au cours de la période néolithique. Ce massacre a probablement eu lieu en l’absence des hommes adultes, qui ont pris soin des corps à leur retour, comme le montre la disposition des corps dans le charnier, les enfants près de leur mère.

link

Lire l'article de Science (EN)

| | opinion

Exposition Toutânkhamon, l’émotion inachevée

Dans l’Egypte antique, un humain meurt deux fois. La première, comme tout le monde. La seconde, quand on cesse de prononcer son nom. De ce point de vue, Toutânkhamon a réussi son affaire. D’oublié, il est devenu immortel ce 4 novembre 1922, quand l’égyptologue anglais, Howard Carter a découvert son tombeau dans la Vallée des rois.

Trois millénaires et quelques plus tard, on pénètre dans l’exposition parisienne «Toutânkhamon, l’Egypte des pharaons», comme on s’aventure dans un sanctuaire.