#antibiorésistance

| | news

De nouveaux antibiotiques découverts... dans des staphylocoques dorés!

Staphyloques dorés en jaune | Keystone

Connus pour les infections qu’ils provoquent chez l’homme, les staphylocoques dorés se profilent comme une réponse à l’antibiorésistance! Des chercheurs français ont isolé dans ces bactéries une toxine qui pourrait permettre le développement d’une nouvelle classe d’antibiotiques.

Pourquoi c’est important. Les antibiotiques ont révolutionné la médecine du 20e siècle, mais la recherche sur cette classe médicamenteuse s’est petit à petit tarie. Dans le même temps, l’usage intensif d’antibiotiques en médecine humaine et dans les élevages a nourri une antibiorésistance qui constitue aujourd’hui une menace sanitaire mondiale. Des infections jugées banales il y a encore quelques années sont aujourd’hui complexes à traiter, certaines bactéries étant devenues résistantes à une ou plusieurs classes d’antibiotiques.

| | news

Les fleuves du globe charrient des quantités alarmantes d’antibiotiques

Image d'illustration | Creative Commons

Le Guardian évoque la plus grande étude jamais réalisée sur la contamination des cours d’eaux aux antibiotiques. Des analyses en ont retrouvé dans 65% des 711 sites testés, dans 72 pays. La concentration dépasse les normes sanitaires pour 111 prélèvements.

Pourquoi c’est inquiétant. La dissémination des antibiotiques dans la nature provoque des résistances chez les micro-organismes. De plus en plus de bactéries infectieuses mutent et ne répondent plus aux traitements.

| | news

La pompe secrète des bactéries pour devenir résistantes aux antibiotiques

Cette souche de staphylocoque doré résistant a été magnifiée 50'000 fois | CDC, Matthew J. Arduino

Des chercheurs de l’Institut de biologie et chimie des protéines, à Lyon, ont découvert comment la résistance aux antibiotiques peut se disséminer entre bactéries. Publié dans Science, ce résultat révèle le rôle crucial d’une protéine bactérienne, une «pompe» qui expulse les composés toxiques, dont les antibiotiques, et permet ainsi à la cellule de gagner du temps pour mettre en œuvre des protections plus spécifiques.

Pourquoi c’est intéressant. Les antibiotiques constituent une classe de médicaments très importante, principal rempart de la médecine contre les infections bactériennes. Mais de plus en plus de microbes résistent à ce genre de traitements. Ces travaux pourraient aider à enrayer la propagation des résistances aux antibiotiques, l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale selon l’OMS.