#Antarctique


Abonnez-vous
| | radar

Les manchots empereurs doivent être mieux protégés, sous peine de disparaître

Appel à l'aide, pour mieux protéger cette espèce emblématique de l'Antarctique | Wikipedia

Dans une étude publiée mercredi 9 octobre dans la revue Biological Conservation, une équipe internationale de chercheurs recommande de prendre des mesures supplémentaires pour protéger et conserver l'une des espèces les plus emblématiques de l'Antarctique – le manchot empereur (Aptenodyptes forsteri), explique la BBC.

Pourquoi c’est important. Les prévisions actuelles concernant les changements climatiques indiquent que la hausse des températures et la modification des régimes de vents auront un impact négatif sur la banquise sur laquelle se reproduisent les manchots empereurs; et certaines études indiquent que les populations d'empereurs vont diminuer de plus de 50% au cours du siècle actuel. Les chercheurs recommandent donc que le statut de l’UICN pour cette espèce passe à «vulnérable»; l’espèce est actuellement inscrite sur la liste rouge de l’UICN comme «quasi menacée».

link

Lire l'article de la BBC

| | twitter

Un iceberg de la taille du canton de Fribourg s'est détaché de l'Antarctique

C’est un bloc de glace d’une surface de 1600 km², soit près de la superficie du canton de Fribourg, qui s’est détaché la semaine dernière de la barrière de glace d’Amery, sur la côté est de l’Antarctique. Le satellite européen Copernicus a documenté la formation de l’iceberg, survenue entre le 22 et le 25 septembre. Il s’agirait du plus gros «vêlage» —c’est ainsi que l’on appelle la production d’iceberg à partir d’un glacier— sur cette barrière de glace depuis 50 ans.

| | news

Une nouvelle carte du relief de l'Antarctique avec le satellite CryoSat-2

Sur cette carte en fausses couleurs, l’altitude a été calculée en utilisant le mode interférométrique plutôt que le mode radar habituel du satellite CryoSat-2 | Université d'Edimbourg (Royaume-Uni)

Cette carte inédite a été dévoilée à l’occasion du Living planet symposium organisé par l’Agence spatiale européenne, qui se tient du 13 au 17 mai 2019 à Milan, et auquel Heidi.news assiste. Elle représente l’altitude du Continent Glacé, de 0 mètre (en violet) à 4 km (en rouge).

Pourquoi c’est nouveau. Ce n’est pas la première fois que des données satellitaires sont utilisées pour produire une cartographie 3D de l’Antarctique: cela avait déjà été réalisé en 2017 à l’aide du radioaltimètre du satellite CryoSat de première génération (EN), mais avait nécessité plus de 250 millions de points d’observation. Ici, les chercheurs ont utilisé les capacités interférométriques de CryoSat-2 plutôt que son radar altimétrique traditionnel.