#Alimentation


Abonnez-vous
| | radar

La viande rouge ne serait finalement pas dangereuse pour la santé

Image d'illustration | Shutterstock

D’après de nouvelles recherches publiées dans la revue Annals of Internal Medicine, la viande rouge et la viande transformée ne seraient finalement pas nocives pour la santé. Pour l'équipe internationale de quatorze membres menée par Bradley Johnston, professeur agrégé de santé communautaire à l'Université Dalhousie à Halifax, au Canada, ces allégations représentent un «abus flagrant de preuves». Leurs résultats ont suscité de nombreuses critiques comme le relate le Guardian. A commencer par celles de Walter Willett, végan et professeur d'épidémiologie et de nutrition à la Harvard TH Chan School of Public Health, qui a vertement critiqué le travail mené à Halifax: «Ce rapport comporte de nombreuses lacunes et constitue l'abus de preuves le plus flagrant que j'aie jamais vu!»

Pourquoi c’est important. Les études nutritionnelles sont rares et notoirement difficiles à mener car les participants ne mangent pas toujours ce qu’ils disent ou oublient. Mais pour l’OMS, les viandes rouges et celles transformées sont cancérigènes. Les organismes de santé publique du monde entier incitent également la population à en réduire la consommation pour limiter les risques de cancer. De son côté, le Fonds mondial de recherche sur le cancer n’a pas accepté la nouvelle interprétation de ces preuves scientifiques. D’autres raisons, climatiques notamment, poussent à réduire les quantités avalées.

link

Lire l'article dans The Guardian