Réservé aux abonnés

Moderna produira 500 millions de vaccins contre 15 maladies au Kenya

Directeur Europe de Moderna, Dan Staner a entre autres supervisé la mise en place des six lignes de production des vaccins Covid chez Lonza à Viège. | Keystone / Alessandro della Valle

La biotech Moderna, l’un des deux principaux producteurs de vaccins ARN, a sélectionné le Kenya pour construire une nouvelle usine capable de produire 500 millions de vaccins par an. Annoncée dans le cadre du sommet sur la préparation au futur pandémie organisé par l’OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), cette initiative vise à développer des vaccins contre 15 virus très présents dans les pays tropicaux, et à se doter des capacités de produire un vaccin en 100 jours en cas d’émergence de nouveau pathogène.

Pourquoi c’est intéressant. Après avoir été critiqué pour son refus de partager ses brevets et même si elle ne les fait pas valoir pour la copie de sa technologie menée par l’OMS en Afrique du Sud, Moderna avait annoncé un investissement de 500 millions pour une usine en Afrique. Le Kenya a été retenu parmi cinq pays candidats. L’entreprise ouvre aussi l’accès de sa plateforme de développement d’ARN messager aux institutions publiques pour le développement de nouveaux vaccins et thérapies. Moderna a généré un chiffre d’affaires de 17,7 milliards de dollars sur la vente de 807 millions de doses de vaccins en 2021.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter