Réservé aux abonnés

Le minage de Bitcoin, une aubaine pour les énergies renouvelables?

Image d'illustration. | DR

Bitcoin a mauvaise presse, en particulier sur le plan écologique. En cause: le minage (ou mining), sur lequel repose l’ensemble de l’écosystème de la blockchain Bitcoin, qui met en compétition des millions d’ordinateurs à travers le monde pour résoudre des calculs mathématiques complexes. C’est cette activité qui est régulièrement pointée du doigt comme un désastre et un non-sens environnemental. Pourtant, de plus en plus de projets associent énergies renouvelables et minage. Certains acteurs de la communauté crypto sont convaincus que cette activité représente une aubaine pour la transition énergétique.

Comment fonctionne le «minage» de bitcoins? Pour comprendre le fonctionnement de cet écosystème complexe, il faut d’abord en revenir à l’essentiel: la preuve de travail. Toute monnaie numérique sans intermédiaire de confiance est soumise à un risque: celui de la double dépense. Pour éviter qu’un même bitcoin soit dépensé pour différentes transactions, Satoshi Nakamoto, l’inventeur de la première véritable «cryptomonnaie» s’est appuyé sur deux concepts: la blockchain et la preuve de travail.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter