Réservé aux abonnés

La géothermie part à la conquête de la Suisse depuis Lavey-les-Bains

Employant de 20 à 25 personnes, le forage de Lavey est prévu pour durer entre 125 et 165 jours. | Heidi.news (DR)

Après Genève qui vient de terminer une campagne de prospection de son sous-sol, estimant que la géothermie pourrait couvrir 20% de ses besoins thermiques à l’horizon 2035, le canton de Vaud met les bouchées doubles avec un objectif d’une vingtaine de centrales produisant de l’électricité pour 20’000 ménages. Si les forages n’ont pas commencé au bout du lac, ils démarrent à Lavey-les Bains, avec un projet de 40 millions de francs pour aller chercher une eau réchauffée naturellement à 110 degrés entre 2500 et 3000 mètres. S’il se concrétise par une exploitation en 2024, ce forage marquera la renaissance en Suisse de cette source d’énergie renouvelable, décarbonée et insensible aux aléas météorologiques.

Pourquoi c’est important. Les séismes provoqués par des expériences de géothermie profonde à Bâle en 2010 puis à Saint Gall en 2013 ont mis cette énergie renouvelable sur la touche en Suisse. L’Office fédéral de l’énergie considère pourtant que le pays aurait la possibilité de produire 4 térawatt/heure pas an (soit 8% de la consommation actuelle) en tirant partie de l’eau réchauffée naturellement en profondeur.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter