Réservé aux abonnés

Dans l’Ain, le premier réservoir géologique pour stocker l’électricité renouvelable

Le premier démonstrateur de stockage d'électricité verte sous forme d'hydrogène dans des cavités salines est en construction sur le site d'Etrez./Storengy

Le premier démonstrateur européen de stockage d’hydrogène vert dans des gisements de sels souterrains entre en phase de construction. Le site choisi, à Etrez, dans l’Ain, est déjà connu pour être l’un des principaux sites de stockage de gaz naturel dans des cavités salines. Il stockera deux à trois tonnes d’hydrogène — pendant la phase expérimentale — et jusqu’à 44 tonnes ensuite. Soit l’équivalent de la consommation journalière de 1760 bus à hydrogène…

Pourquoi c’est important. L’essai, s’il est confirmé, pourrait répondre au besoin de stockage d’électricité renouvelable, l’une des clés de la transition énergétique. Car qu’elle soit de source éolienne ou photovoltaïque, elle n’est pas nécessairement produite au moment où les consommateurs la demandent. Sa production est intermittente, soumise aux aléas météorologiques. Or, on peut stocker cette énergie sous forme d’hydrogène. Et c’est cette technologie que le projet ambitionne de faire passer à l’échelle industrielle.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter