| | News

VIDÉO - Où sont tous les extraterrestres qui devraient peupler la galaxie?

Où sont tous ces extraterrestres, en avance sur nous, qui devraient en théorie peupler la galaxie? C’est la question formulée par le physicien italien Enrico Fermi dans les années 50. C’est ce que l’on appelle depuis le paradoxe de Fermi. Et cette vidéo de PopScience vous l’explique avec Rick et Morty.

Commençons par des constats: notre galaxie, la Voie Lactée, compte 200 milliards d’étoiles. Autour de certaines de ces étoiles, les astronomes ont déjà découvert plus de 4000 planètes, des planètes dites extrasolaires, car situées en dehors de notre système solaire. En extrapolant ce nombre,  ils estiment que la Voie Lactée est peuplée de quelques 10 milliards de planètes qui ont les qualités requises pour abriter la vie. On les appelle les planètes habitables. Autre constat: notre planète est née voici 4,5 milliards d’années, la vie est apparue à la surface il y a 3,8 milliards d’années. Mais l’univers, lui, a 13,8 milliards d’années. Il est donc né 10 MILLIARDS d’années avant la vie terrestre.

Admettons que sur quelques-unes des 10 milliards de planètes habitables qu’abrite notre galaxie, la vie ait bel et bien émergé et évolué vers une forme intelligente. Il n’y a aucune raison de penser que cette civilisation a émergé en même temps que la vie terrestre. Disons qu’elle a émergé un milliard d’années avant, ce qui est peu au regard de l’âge de l’univers. En un milliards d’années d’évolution, elle aurait en théorie largement eu le temps de coloniser la galaxie toute entière, en élargissant peu à peu son emprise, de système planétaire en système planétaire.

Alors pourquoi l’univers ne grouille-t-il pas de vaisseaux et de créatures?

Voici plusieurs décennies que des chercheurs de tous horizons, voire des auteurs de science fiction tentent de résoudre ce paradoxe. Plusieurs solutions intéressantes ont été proposées:

  • Le voyage interstellaire, même pour une civilisation ultra avancée, c’est quand même un sacré challenge. Pour vous donner une idée, Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche du Soleil, est tout de même à 4,26 années-lumière. Si seulement 1m séparait la Terre du Soleil, alors Proxima se trouverait à 280km. Pour atteindre cette étoile “proche”, Voyager 1, l’objet le plus lointain jamais envoyé par l’homme, qui navigue à 1/18000ème de la vitesse de la lumière mettrait… 80’000 ans!!! Admettons qu’une civilisation atteigne la vitesse folle de 10% de la vitesse de la lumière. pour couvrir les 100’000 années-lumière de diamètre de la galaxie de proche en proche, il faudrait quand même compter un bon million d’années. Alors peut-être qu’une civilisation n’a pas envie de se lancer dans un voyage si galère. Peut-être que ces civilisations ont des envies de conquêtes, mais qu’elles s’autodétruisent avant d’arriver au premier système. Regardez nous, on est bien partis pour s’autodétruire et pourtant, on n’a pas encore posé le pied sur Mars!

  • Peut-être que plusieurs civilisations avancées ont émergé, mais qu’elles ont atteint un niveau de sagesse tel qu’elles renoncent à la colonisation galactique pour des raisons écologiques.

  • Peut-être aussi que, poussés par la même sagesse, elles choisissent délibérément de ne pas nous importuner, de la même manière que l’on crée des sanctuaires naturels sur terre.

  • Peut-être encore que ces civilisations sont si avancées qu’elles ne nous remarquent même pas, nous méprisable civilisation naissante qui commence tout juste à lancer des fusées…

A la question «Où sont-il?» il faut aussi envisager la réponse la plus rabat joie qui soit: ils n’existent pas. Même s’il n’y a a priori aucune raison de supposer que nous sommes exceptionnels, la vie est peut-être bien un phénomène rarissime, voire unique.

La Terre a peut-être tout simplement touché le jackpot. En plus d’être dans la zone habitable, c’est à dire l’endroit autour de son étoile où il ne fait ni trop chaud, ni trop froid pour que l’eau subsiste à l’état liquide,  la Terre est dotée d’une grosse Lune qui a stabilisé ses saisons, et elle a connu un enchaînement assez improbable de phénomènes qui ont conduit à l’émergence d’une forme de vie unicellulaire.

Forts de ce constat, des chercheurs pensent que la vie est rare, voire inexistante dans l’univers, à part sur Terre. Et si à la question “Sommes-nous seuls dans l’univers?”, la réponse était : “ben ouais” On ne peut s’empêcher de frissonner à l’idée de cette solitude cosmique.

D’abord parce qu’être seuls dans cette immensité, c’est quand même bien flippant, ensuite parce que ça nous met une pression monumentale pour que la vie subsiste le plus longtemps possible  sur cette petite planète bleue.

Pour aller plus loin

  • Le point de vue de Gabriel Chardin, physicien au CNRS, sur le paradoxe de Fermi, publié sur le site du Journal du CNRS, et dans Libération:

https://lejournal.cnrs.fr/billets/le-paradoxe-de-fermi-et-les-extraterrestres-invisibles

  • Les extraterrestres sont-ils verts? Une nouvelle solution au paradoxe de Fermi, expliquée dans la revue Ciel et Espace (abonnés):

https://www.cieletespace.fr/actualites/les-extraterrestres-sont-ils-verts-une-nouvelle-solution-au-paradoxe-de-fermi

  • Le paradoxe de Fermi, expliqué par David Louapre, sur sa chaîne YouTube Science Étonnante:

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi