| | News

VIDÉO - Les comètes expliquées par Britney Spears

Cet été, Neowise a fait le show dans le ciel. Et avec qui de mieux que Britney Spears pourrions-nous expliquer le fonctionnement de cette star et de ses semblables. C’est ce que nous essayons de faire dans cet épisode de PopScience, l’émission qui utilise le meilleur de la pop culture pour expliquer la science. A regarder ci-dessus!

Neowise est une comète. C’est à dire une boule faite de roche et de glace. Ces boules glacées qui mesurent entre quelques kilomètres et quelques dizaines de kilomètres, il en existe des milliards de milliards dans le système solaire.

On les trouve dans deux réservoirs: la ceinture de Kuiper, au delà de Pluton, et le nuage d’Oort, une gigantesque coquille qui entoure le système solaire.

L’immense majorité de ces comètes, on ne les verra jamais. Elles vont continuer à naviguer incognito dans la grande banlieue du système scolaire. Seules quelques-unes vont avoir une destinée particulière et devenir visible.

De temps à autre, au gré de diverses perturbations, une comète est déviée de sa trajectoire. Elle va suivre une orbite différente qui va la propulser près du Soleil.

A mesure qu'une comète s'approche du Soleil, les glaces principalement d'eau, mais aussi de CO2 et de méthane commencent à fondre, plus exactement à se sublimer. Elles passent directement de l'état solide à l'état gazeux. On dit que la comète dégaze.

Autour de son noyau se forme alors une sorte de halo de gaz et de poussière, c’est la coma, aussi appelée la chevelure. Quand elle est au plus près du Soleil, une comète dégaze tellement que sa chevelure s’étend sur des milliers de kilomètres autour d’elle.

Le rayonnement solaire exerce sur elle une sorte de vent. Elle est comme soufflée, et déploie aussi une traînée spectaculaire, appelée queue, qui s'étend sur plusieurs millions de kilomètres!

Ainsi transformée, la comète devient alors très visible, parfois jusqu’à devenir observable à l’oeil nu, comme ce fut le cas pour Neowise, mais aussi avant elle pour Hyakutake en 1996, Hale Bopp en 1997, Mc Naught dans l’hémisphère sud, en 2007. Neowise est restée plusieurs semaines visible dans le ciel. C’était le cas aussi de Hale Bopp par exemple qui a fait le show dans le ciel pendant 18 mois en 1997.

Mais le fameux vent solaire qui génère la magnifique queue des comètes peut aussi les pulvériser. Plusieurs comètes promises à une «brillante carrière» ont ainsi été brisées en une myriade de petits morceaux et ont perdu leur belle chevelure avant de devenir bien visibles.

D’autres au contraire vont se découvrir de véritables «bêtes de scène». En 2007, Mc Naught a tant éjecté de gaz et de poussière qu’elle a déployé une queue exceptionnelle, qui lui a valu le surnom, qu’elle porte encore aujourd’hui de «comète du siècle».

Bref, tout comme les stars, les comètes sont donc totalement imprévisibles. Quand les astronomes les détectent alors qu’elles sont encore peu brillantes, ils ont du mal à prédire comment elles vont se comporter.

Ce dont ils sont sûrs en revanche, c’est que leur spectacle est éphémère. A mesure qu’elle avance sur son orbite, une comète va peu à peu s’éloigner du Soleil jusqu’à devenir invisible et tomber dans l’oubli.

Mais c’est pour mieux revenir au tour suivant. L’orbite de Neowise est très grande. La prochaine fois qu’elle s’approchera du Soleil, qu’elle dégazera et deviendra visible depuis la Terre c’est dans… 6800 ans. Mais d’autres comètes ont des trajectoires plus courtes et reviennent plus souvent sur le devant de la scène. C’est le cas de la comète de Halley, qui nous rend visite tous les 76 ans.

La comète de Halley est de celles qui laissent des traces après leur passage. Comme un souvenir, Halley, mais aussi Swift Tuttle ou Temple Tuttle ont laissé derrière elles un essaim de poussière.  Essaim qui se trouve sur l'orbite de la Terre.

Lorsque notre planète traverse cet essaim, les milliards de poussières et minuscules cailloux qu’il contient brûlent en traversant notre atmosphère. C’est ce phénomène qui produit les pluies d’étoiles filantes. Cet été, vous avez peut-être observé les Perséides, une pluie d’étoiles filantes due au nuage de poussière laissé par la comète Swift Tuttle. Les étoiles filantes, ce sont en quelque sorte les filles des comètes.

Pour aller plus loin :

Un épisode de C’est pas sorcier sur les comètes et les astéroïdes:

L’histoire des comètes par le youtubeur Astronogeek:

Une nuit entière avec la comète Neowise:

Qu’est-ce qu’une comète, un cours de l’observatoire de Paris:

http://cometes.obspm.fr/fr/quest-ce-quune-comete.html

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi