| | Vidéo

VIDÉO - Les animaux géants expliqués par Godzilla

Jusqu’à preuve du contraire, la Terre n’a jamais abrité une espèce aussi monumentale que Godzilla. Mais elle a connu quelques monstres, parfois effrayants comme des dinosaures, des castors géants ou des énormes animaux aquatiques. On les passe en revue dans ce nouvel épisode de PopScience, expliqués par Godzilla (et un peu de King-Kong).

Comment les dinosaures ont-ils pu devenir si gigantesques? Les dinosaures ont vécu entre 250 et 65 millions d’années avant J.-C. Et beaucoup d’entre eux étaient énormes. Le Patagotitan par exemple, un herbivore découvert récemment mesurait plus de 26 mètres de long et pesait 64 tonnes. On est encore loin de Godzilla, mais pour un monstre qui a vraiment existé, il était déjà considérable.

Les dinosaures avaient en effet plusieurs avantages:

  • Contrairement aux mammifères, ils ne portaient pas leurs progénitures dans leur ventre, mais ils pondaient des oeufs. Un mode de reproduction qui nécessite beaucoup moins d’énergie, à taille adulte équivalente.

  • Par ailleurs, comme c’étaient des animaux à sang froid, ils évacuaient la chaleur beaucoup plus facilement que ne peut le faire un animal à sang chaud.

Malheureusement pour ces Godzilla du Jurassique et du Crétacé, un astéroïde s’est abattu sur la Terre il y a 65 millions d’années à une époque où leur vie était bien compliquée: des mégavolcans étaient continuellement en éruption. Ils ont alors quasiment tous été rayés de la surface du globe. «Quasiment tous», parce qu’une catégorie de dinosaures, ceux qui volaient, ont survécu. Leurs descendants ne sont autre que les oiseaux.

Voir aussi: La biodiversité expliquée par Animal crossing

Et les mammifères? Une fois ces monstres disparus, il y eut soudain de la place sur la planète pour ces drôles de bestioles qui jusqu’ici étaient restées au stade de petits rongeurs discrets: les mammifères!

Sans la compétition des dinosaures pour la nourriture, principalement les végétaux, les mammifères terrestres n’ont cessé de devenir de plus en plus gros durant les 35 millions d’années qui ont suivi la disparition des dinosaures.

Le plus gros qui ait jamais foulé le sol de notre planète est probablement le Paracerathorium. Ce rhinocéros gigantesque apparu il y a environ 30 millions d’années mesurait jusqu’à 9 mètres de haut, 7,5 mètres de long et pesait jusqu’à 20 tonnes.

Les scientifiques pensent d’ailleurs que c’est le calibre maximal qu’un mammifère puisse atteindre. Être un géant est un avantage évolutif indéniable: plus un animal est imposant et plus il a accès à la nourriture au raz du sol comme en hauteur, et plus il décourage les prédateurs de le considérer comme une proie.

Mais être un gros mammifère a aussi de sacrés inconvénients:

  • Pour faire tourner une telle machine, il faut énormément de nourriture. L’éléphant, par exemple, mange 140 kilos de nourriture par jour.

  • Par ailleurs, plus un mammifère est gros, plus sa gestation est longue et plus il a besoin d’apports caloriques, déjà considérables en temps normal.

Il suffit d’un changement climatique brutal, ce que la Terre a connu à maintes reprises, pour que les écosystèmes ne puissent plus fournir à ces géants les quantités astronomiques de nourriture dont ils ont besoin pour vivre.

C’est sans doute pour toutes ces raisons que le Paracerathorium a disparu il y a 16 millions d’années. C’est aussi probablement à cause d’un changement climatique que le mégalodon, un requin monumental de 20 mètres, qui se nourrissait de baleines a disparu il y a 2,6 millions d’années.

Et King Kong, l’adversaire préféré de Godzilla, est-il inspiré d’un gigantesque singe réel? C’est fort possible: le Gigantopithecus, apparu il y a environ 2 millions d’années, mesurait 3 mètres de haut et pesait 500 kilos. On est loin de King Kong: pas moyen qu’il puisse prendre une starlette dans sa main du haut de l’Empire State Building. Mais il était deux fois plus gros qu’un gorille moderne. Malheureusement, ce mini King Kong n’a pas survécu à l’épisode glaciaire survenu il y a environ 100’000 ans.

D’autres gros mammifères ont subsisté après ça. Parmi ce que les scientifiques appellent la mégafaune préhistorique, il y avait par exemple le mammouth laineux, le tigre à dents de sabres, le procoptodon (un kangourou géant) ou encore le castor géant qui mesurait 3 mètres de haut.

Par rapport à leurs ancêtres, ces derniers gros mammifères ont rencontré un problème supplémentaire: Homo Sapiens. Partout où l’Homme moderne a mis les pieds, la mégafaune a été décimée. Parfois en quelques milliers d’années seulement.

Il reste tout de même un animal géant sur la planète: la baleine bleue. Avec ses 30 mètres de long et ses 145 tonnes, c’est ce qui se rapproche le plus de Godzilla. Mais en en moins excité quand même.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi