| | Radar

Une troisième piste d'atterrissage à Heathrow jugée contraire à l'accord de Paris

Deux avions British Airways à Heathrow | ANDY RAIN/SDA/KEYSTONE

C’est une jurisprudence climatique inédite: au Royaume-Uni, la cour d’appel a rejeté le projet d’extension de l’aéroport de Heathrow, à Londres. En cause: son incompatibilité avec les engagements climatiques du pays, explique le Guardian. Le verdict est disponible sur le site du gouvernement britannique.

Pourquoi on en parle. C’est la première fois qu’un jugement de ce type, invoquant l’accord de Paris, est rendu. Il pourrait donner des idées à d’autres tribunaux dans le monde face aux projets de construction ou d’extension d’aéroports. Actuellement, environ 1300 avions atterrissent chaque jour dans cet aéroport de Londres. Une troisième piste entraînerait plus de 700 avions de plus par jour, ce qui générerait l'émission de 300 millions de tonnes de CO2 supplémentaires dans l'atmosphère.

link

Lire l'article du Guardian

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi