| | news

Une start-up lausannoise veut vendre un récital virtuel aux enchères

Le violoncelliste Gautier Capuçon (au centre) avec ses élèves dans le showroom de Classek à Lausanne./Classeek

Dans le cadre d’enchères organisées le 1er mai par le site de vente d’instruments à cordes Tarisio, la start-up de l’EPFL Classeek organise un récital virtuel du violoncelliste Gautier Capuçon. Le spectateur qui fera la meilleure offre en aura l’exclusivité, explique le magazine de musique classique The Strad. Les produits de cette vente sont destinés à alimenter le fonds GiveBack. Il soutiendra financièrement des musiciens qui, n’ayant pas droit au chômage dans beaucoup de pays, sont sans revenus.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi