| | radar

Une poche d'eau chaude entraîne la mort d'un million d'oiseaux dans l'océan Pacifique

Image d'illustration | Oregon State University

Il s’agissait au départ de deux phénomènes a priori séparés: d’une part, des zones de l’océan Pacifique jusqu’à 6°C plus chaudes que la moyenne, et d’autre part, des quantités d’oiseaux morts (des guillemots) charriés sur les rivages de la côte américaine: 62’000 ont été dénombrés. Des chercheurs font désormais un lien clair entre les deux: au total, un million d’oiseaux seraient morts de faim à cause de la canicule marine, qui aurait dépeuplé ces zones de l’océan de nombreuses espèces de poissons, raconte le Guardian.

Pourquoi on en parle. Ces poches d’eau plus chaude, et leurs effets dévastateurs sur la faune et la flore marine — on a aussi observé des moments d’efflorescence d’algues toxiques le long des côtes américaines — sont la conséquence du changement climatique. Et en particulier d’une vague de chaleur océanique déclenchée par un épisode El Niño de forte ampleur en 2015, qui a résulté en une augmentation durable de la température de certaines zones océaniques.

link

Lire l'article du Guardian

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi