Une ligne à haute tension peut-elle effacer la mémoire électronique de ma voiture?

Farhad Rachidi-Haeri, professeur à l'EPFL répond à Josée Belanger

Pixabay

Votre question complète. «Ma nouvelle voiture, une Volkswagen Golf dernière génération, était stationnée à l’école de Changins où j’enseigne, sous une ligne à haute tension pendant une journée.

En fin d’après-midi, elle ne démarrait plus et affichait: “Anti-démarrage activé”. Le TCS est venu faire moult tests, sans rien trouver d'anormal. Lorsqu'on eut déplacé la voiture 600 m plus loin, hors du champ de la ligne, et qu'on eut redémarré sa centrale électronique, elle a démarré. La ligne à haute tension peut-elle avoir cet effet? Serait-ce là le “next cool danger” des voitures bourrées de technologies?»

La réponse de Farhad Rachidi-Haeri, professeur titulaire en ingénierie électrique et électronique à l'EPFL.

«Il est difficile de donner un avis définitif avec les informations livrées ici. Mais le problème ne vient à coup sûr pas de la ligne haute tension.

electromagnetique_mod.jpg
Représentation d'une onde électromagnétique | Denis Delbecq

Pour tenter de comprendre pourquoi, voici deux réflexions.

  • S'agit-il de perturbations induites par le champ électromagnétique de la ligne à haute tension? En simplifiant l'explication, le niveau de ces perturbations dépend essentiellement de deux paramètres: l’amplitude dudit champ électromagnétique (autrement dit la "hauteur des vagues" dans l'onde le représentant) et sa fréquence (soit le temps qui sépare le sommet de chacune de ces ondulations").

    Pour que des perturbations importantes soient potentiellement induites dans la voiture, il faudrait que la longueur d’onde du champ (soit la distance entre deux pics de l'onde) soit du même ordre que la taille des circuits électroniques en question. Ce n’est pas du tout le cas ici: la fréquence du réseau est de 50 Hz, ce qui correspond à une longueur d’onde de... 6 000 km. Or la taille des circuits électriques et électroniques de la voiture se mesure au plus en dizaines centimètres.

    Par ailleurs, il se peut qu’il y ait des perturbations transitoires dans les réseaux électriques, donc dans la ligne à haute tension. Par exemple des phénomènes dus aux coups de foudre. Mais dans ce cas, les longueurs d’onde des phénomènes en question sont en général supérieures à 100 m et ne sont donc pas à même d’induire des niveaux de perturbations importants. À moins - cas particulier - que la voiture soit foudroyée directement!

  • S'agit-il d'un court-circuit généré par le champ électrique de la ligne? On sait que si on applique un champ électrique suffisamment grand, l’air (ou un isolant quelconque) peut perdre sa propriété d’isolant et il peut se produire un arc électrique (court-circuit). Mais dans ces cas, on parle de niveaux de champ de l’ordre de quelques millions de Volt/mètre, ce qui est bien au-delà des champs électriques mesurables sous une ligne à haute tension.»