| | radar

Une étude corrélant génome et revenus vivement critiquée par la communauté scientifique

MIKI Yoshihito/Flickr/Creative Commons

Existerait-t-il un, ou des gènes corrélés à l’aisance financière? Ils seraient au nombre de 150, prétend répondre une étude publiée lundi dans la revue Nature Communications, à partir de la base de données UK Data Biobank. Par ses implications déterministes, elle n’a pas manqué de s’attirer les foudres de la communauté scientifique, qui souligne les biais de ces travaux, résume GenomeWeb.

Pourquoi c’est polémique. Sur Twitter, plusieurs chercheurs s’interrogent sur les limites statistiques de l’étude: les données de revenu découlent d’une auto-déclaration ce qui limite leur fiabilité, et surtout, le génome n’aurait finalement qu’un rôle prédictif très modeste pour expliquer la variabilité des revenus. Ewan Birney, directeur de l’Institut européen de bio-informatique et spécialiste de la génomique, explique clairement le problème sur Twitter. Il y a quelques semaines, un article humoristique publié dans Massive Science rappelait l’absurdité de la démarche consistant à chercher un gène explicatif à tout et n’importe quoi.

link

Lire l'article de GenomeWeb

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi