| | News

L'enquête anthropologique qui dit comment le smartphone change (aussi positivement) la vie

Professeur à la HEAD à Genève, Nicolas Nova a enquêté sur les usages sociologiques des smartphones./Nicolas Nova

Dans un livre numérique qui sort en libre accès ce vendredi 19 juin, le professeur à la Haute École d'art et de design (HEAD) à Genève, Nicolas Nova, spécialiste de l'histoire des cultures numériques, s’est penché sur la transformation de notre quotidien par les smartphones. Il revient en particulier sur les poncifs (perte de l’attention, addiction, isolement…) qui entourent le discours sur ces usages pour révéler des transformations sociales qui apportent aussi leur lot de progrès et de surprises.

Pourquoi on en parle? Co-fondateur du Near Future Laboratory, une agence de recherche et de prospective, Nicolas Nova s’est formé à la fois aux sciences sociales à l'Université de Genève et à l’informatique à l'EPFL. C’est aujourd’hui l’un des penseurs les plus originaux de Suisse romande qui aborde le numérique en anthropologue. Son enquête à Genève, Tokyo et Los Angeles sur le rapport des usagers avec cet objet qu’ils consultent en moyenne 102 minutes par jour bouscule plusieurs idées préconçues.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi