| radar

Une célèbre expérience de domestication remise en cause 50 ans après

Renard argenté | Roxanne Latulippe

Entre la fin des années 1950 et celle des années 1970, le zoologue russe Dmitry Belyaev a tenté de domestiquer des renards argentés pour les rendre de plus en plus dociles au fil des générations. Chose qu’il est parvenu à réaliser en très peu de temps. Cette expérience a servi de base à l’étude de la domestication, mais est aujourd’hui remise en cause par une étude américano-britannique publiée dans Trends in Ecology and Evolution et relayée par le Washington Post.

Pourquoi on en parle. L’expérience de Dmitry Belyaev est devenu un classique dans la compréhension de ce qu’on appelle le syndrome de domestication. En plus de devenir plus dociles, les animaux domestiqués ont notamment tendance à conserver certains traits morphologiques juvéniles même à l’âge adulte (forme des oreilles ou de la queue, taille des dents et du cerveau plus faible…). Caractéristiques que le zoologue russe avait obtenu en très peu de génération, à peine une dizaine. Cependant, les auteurs de la nouvelle étude estiment que ces transformations sont arrivées aussi vite car les renards utilisés à la base par Dmitry Belyaev étaient déjà en phase de domestication.

link

Lire l'article dans le Washington Post

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi