| | interview

«Un professeur d’université doit pouvoir s’engager en tant que citoyen»

Kilian Stoffel | Gaetan Bally/Keystone

Ces dernières semaines, deux tribunes signées par de nombreux universitaires pour soutenir la lutte contre le réchauffement climatique ont été publiées. La première, une lettre ouverte propre à la Suisse, a paru en ligne et dans le journal Le Temps. Les signataires y affirmaient leur soutien au mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion. La seconde, internationale, regroupait plus de 11’000 scientifiques.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

Lire aussi