| | news

Un nouveau type de combustion, basé sur des poudres métalliques, testé en apesanteur

Les «cierges magiques» utilisés pour agrémenter les fêtes et autres anniversaires réalisent un type de combustion métallique | ESA

Le bois ou les dérivés du pétrole ne sont pas les seuls combustibles à pouvoir brûler: c’est aussi le cas de poudres métalliques, par exemple de fer, d’aluminium ou de magnésium. A la clé, un type de combustion dit «discontinu» (discrete), où le feu ne se propage pas de manière continue, mais en sautant de proche en proche d’un grain à l’autre. Le 15 novembre, l’Agence spatiale européenne (ESA) a testé avec succès cette forme de combustion atypique… en apesanteur, à bord d’une fusée!

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi