| | news

Un laboratoire de l'Empa à la tête d'un projet de recherche européen sur les batteries

Batterie Li-Ion, image d'illustration | Creative Commons

Comment améliorer les batteries lithium-ion (Li-Ion) pour relever les défis de la transition vers plus de mobilité électrique? C’est tout l’enjeu d’un projet de recherche européen, baptisé SeNSE, lancé ce lundi. Orchestré par un laboratoire de l’Empa, il réunira cinq instituts de recherche et six entreprises de sept pays européens afin de soutenir la demande liée aux voitures électriques. Le fabricant suédois Northvolt, qui ambitionne de construire deux grandes usines de production de batteries en Europe, en fait partie.

Pourquoi on en parle. La mobilité électrique est un enjeu non seulement écologique, mais aussi économique. Or aujourd’hui, 90% des batteries sur le marché proviennent d’Asie… D’où l’enjeu pour l’Europe de conserver et développer son savoir-faire. Depuis quelques années, la Commission européenne a compris l’importance stratégique du domaine. Elle a lancé fin 2017 l’initiative European Battery Alliance, dans laquelle s’insère ce projet.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi