| | news

Télétravail et confidentialité: faut-il cesser d'utiliser Zoom en visioconférence?

MATTIA SEDDA/EPA/KEYSTONE

S’il y a une entreprise qui bénéficie du confinement imposé un peu partout dans le monde par le Covid-19, c’est bien Zoom. L’entreprise, qui propose un outils de visioconférence en ligne, voit sa fréquentation exploser: elle est passée de 10 millions à 200 millions d’utilisateurs enregistrés entre décembre et mars. Mais s’agit-il du meilleur choix de logiciel lorsqu’il s’agit de protéger ses données privées?

Pourquoi c’est important. Au cours des deux dernières semaines, l’entreprise a été étrillée par la presse, les spécialistes en sécurité informatique et les utilisateurs pour ses faux pas en termes de protection des données et de chiffrement informatique. Le problème, c’est que la fréquentation du logiciel a été multipliée par 20 en trois mois. Au travail, pour l’école à domicile ou pour maintenir ses relations amicales, Zoom est devenu un rendez-vous quotidien pour de nombreuses personnes — un succès qui impose la prudence.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi