Sur les traces des secrets du sous-sol lunaire

Les traces du rover de la mission chinoise Chang'e-4 | China National Space Administration

Non, il n’a pas encore neigé sur les sommets suisses. Les traces que l’on aperçoit ci-dessus sont celles de Yutu-2, le premier rover à avoir visité la face cachée de la Lune, dans le cadre de la mission chinoise Chang'e-4. Cette mission a permis la découverte d’une couche de poussière lunaire de 12 mètres d'épaisseur, explique Sciences et Avenir. Ces résultats de l’agence spatiale chinoise sont publiés dans la revue scientifique Science Advances.

Pourquoi on en parle. La face cachée de la Lune recèle encore de nombreux secrets à percer, notamment en ce qui concerne son sous-sol. Grâce à des signaux radio envoyés en profondeur, jusqu’à 40 mètres, il a été possible d’obtenir de nouveaux indices sur la composition du sol: il serait «constitué de matériaux granulaires hautement poreux combinant des roches de différentes tailles».

link

A lire sur Sciences et Avenir