| | News

Sur la piste des neutrinos stériles, ICARUS a traversé l'Atlantique

Le détecteur ICARUS au Gran Sasso, en Italie, après être passé par le CERN, voyagera vers les Etats-Unis | INFN

Après avoir officié à Gran Sasso, en Italie, puis avoir été rénové au CERN, le détecteur de neutrinos à argon liquid ICARUS va bientôt reprendre du service au laboratoire Fermilab près de Chicago. Il permettra peut-être de détecter un type de neutrino encore hypothétique, mais dont la découverte lèverait bien des mystères de la physique: le neutrino stérile. Les premiers tests de collecte de données ont débuté le 1er juin. Il ne reste plus qu'à faire les derniers réglages.

Pourquoi c'est intéressant. Les neutrinos sont des particules élémentaires dont les propriétés encore mal connues, et surtout mal expliquées par le modèle dit «standard», qui décrit la plupart des phénomènes physiques. Évoqués dès les années 1930 par des chercheurs comme Enrico Fermi, ils ont progressivement révélé leurs mystères au compte-gouttes au cours des décennies suivantes… mais certains persistent.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi