| | radar

Stress, dépression, harcèlement: une étude dévoile les difficultés des chercheurs britanniques

Image d'illustration. | Roland Schlager / APA / Keystone

Un nombre «choquant» de scientifiques souffrent de stress et de problèmes de santé mentale, révèle une vaste enquête sur la culture de la recherche en Grande-Bretagne, relayée par le Guardian. Deux tiers des plus de 4000 personnes interrogées ont été témoins de harcèlement. Un tiers des sondés indiquent avoir consulté pour des problèmes de dépression ou d’anxiété. Et quelque 70% des chercheurs se disent stressés par leur travail.

Pourquoi on en parle. Si elle concerne spécifiquement la Grande-Bretagne, cette enquête fait écho à la situation des scientifiques dans d’autres pays, notamment en Suisse. De nombreux chercheurs helvétiques sont confrontés à des conditions de travail précaires ayant des répercussions importantes sur leur vie personnelle, comme le racontait Heidi.news l’automne dernier. La démission de la professeure de l’ETH Zurich Marcella Carollo pour harcèlement psychologique a par ailleurs suscité d’importants débats sur les pressions subies par les doctorants.

link

Lire l'article du Guardian

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi