| | radar

Singapour aurait développé un premier test sérologique pour le coronavirus

Un voyageur porte un masque à l'aéroport de Singapour | Keystone / Wallace Woon

A Singapour, les services médicaux en charge du dépistage du Covid-19 auraient utilisé avec succès un test sérologique, se basant sur les anticorps développés par l’organisme du patient face au nouveau coronavirus. Une première, racontée par Science. Ce nouveau test doit désormais être validé avant d’être mis sur le marché international. Ce test permettra de compenser utilement les tests de séquençage génétique jusque-là employés pour diagnostiquer l’infection.

Pourquoi on en parle. Seuls les tests sérologiques permettent d’identifier des personnes contaminées dans le passé, puis ayant récupéré. Ce type de test facilite ainsi la recherche des contacts d’une personne infectée – Singapour a ainsi pu retrouver le chaînon manquant entre deux foyers infectieux. Mais ces tests sont surtout plus rapides et moins onéreux que les tests génétiques. Ils peuvent ainsi donner lieu à des enquêtes en population générale, qui permettent d’évaluer la circulation cachée du virus et mesure la propagation de l’épidémie, ainsi que la gravité de l’infection.

link

A lire dans Science

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi