| | news

Quelques flocons de neige sur commande

Le radar météorologique utilisé pour l'expérience américaine. | Joshua Aikins

Faire tomber la neige, c’est possible. Des chercheurs de l’Université Boulder, dans le Colorado, peuvent même dire combien. Ils présentent dans PNAS une méthode pour mesurer les précipitations tombées suites à l’ensemencement de nuages, ou cloud seeding. Cette approche quantitative confirme l’intérêt d’une technique polémique, mais en nuance la portée.

Pourquoi c’est intéressant. Outre que contrôler la météo est un fantasme humain très ancien, l’idée de faire de tomber la pluie est bien pratique. Quant à faire tomber la neige, encore davantage dans un contexte de changements climatiques, tandis que les stations de ski souffrent des aléas météorologiques.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi