| | News

Pourquoi les applications de rencontre ne tuent pas l'amour

Image d'illustration. | EPA / Sascha Steinbach

Il faut se résoudre à revoir ses préjugés sur les applications de rencontre pour smartphones. Une étude de l’Université de Genève prend un malin plaisir à démonter les a priori et l’affirme haut et fort: ces outils, bien que fonctionnant sur le principe du «balayage» motivé par des critères exclusivement esthétiques, «ne détruisent pas l’amour». Bien au contraire.

Pourquoi c’est étonnant. Cette étude, publiée dans la revue Plos One, s’est intéressée aux applications de rencontre qui, contrairement aux sites de rencontre, «ne proposent pas de profils détaillés des utilisateurs et sont fondés principalement sur l’appréciation de photos».

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi