| | radar

Pourquoi il faut garder ouverte la course à l'ordinateur quantique

Un chercheur manipule un ordinateur quantique | IBM Research

En quelques années, l’informatique quantique est devenu bien plus qu’un intérêt de recherche universitaire. Les sociétés privées (comme IBM ou D-wave) et les gouvernements ont compris qu’il s’agissait d’un enjeu stratégique. Nous assistons, avertissent plusieurs chercheurs dans une tribune publiée sur Nature, à un clivage de la recherche entre pays, entreprises et universités. In fine, en verrouillant ce domaine émergent sous des brevets et en drainant les laboratoires publics de ses talents, elle ralentit.

Pourquoi c’est important. Le timing de cette recomposition n’est pas anodin: elle intervient au moment où la loi de Moore —selon laquelle la vitesse des microprocesseurs double tous les 18 mois— montre des signes d'essoufflement. En parallèle, le machine learning et l’intelligence artificielle ont ouvert la porte à des applications très prometteuses, pour lesquelles la principale limite reste la puissance de calcul disponible.

link

Lire l'article publié sur le site de Nature

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi