| | Radar

Pour mieux comprendre le réchauffement, ce navire scientifique restera piégé un an dans les glaces de l'Arctique

Le Polarstern, lors d'une précédente expédition. | Mario Hoppmann / Keystone

MOSAiC, une importante expédition pour étudier les conséquences du réchauffement climatique dans l’Arctique, démarre ce vendredi 20 septembre. Le navire allemand Polarstern se laissera piéger dans les glaces et dériver pendant une année entière. L’opération, budgétée à 150 millions de dollars, réunit quelque 600 personnes. Le National Geographic revient sur la préparation des participants, qui affronteront nuit polaire, violentes tempêtes et températures pouvant descendre jusqu’à -45°C.

Pourquoi on en parle. L’expédition scientifique MOSAiC est la plus grande et la plus longue de l’histoire de l’Arctique. Le réchauffement rapide de cette région a un impact important sur le reste du monde. En 2018, la température y a augmenté deux fois plus qu’ailleurs. Mieux comprendre le phénomène donnera de précieuses informations sur les conditions météorologiques extrêmes ailleurs sur Terre.

link

Lire l'article du National Geographic

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi