| | radar

Polémique sur une app supposée révéler l'homosexualité à partir des tests génétiques grand public

Nik Stanbridge/Flickr/Creative Commons

Jusqu’à peu, l’on pouvait encore trouver sur le magasin d’applications d’analyse génétique GenePlaza une app baptisée «How gay are you». Pour la modique somme de 5,50 dollars, elle proposait, à partir des données génétiques issues de tests grand public comme celui de 23andMe, d’analyser son génome, à la recherche de marqueurs associés à l’homosexualité. L’application les plaçait alors sur une échelle allant de «non gay» à «gay», raconte Nature.

Pourquoi c’est problématique. Dans les références de son algorithme d’analyse, son créateur mentionne une étude parue dans Science il y a quelques mois, relayée par Heidi.news. Sauf que cette dernière concluait justement à l’impossibilité de se baser sur quelques gènes pour prédire l’homosexualité! Les variants génétiques connus n’expliqueraient que 8 à 25% de la variabilité des comportements sexuels… Les chercheurs derrière cette étude considèrent que cette app a largement dénaturé leur travail, et ont demandé son retrait. Le pire dans l’histoire? L’entrepreneur Joel Bellenson, à l’origine du logiciel controversé, vit en Ouganda, où l’homosexualité est criminalisée, et punie de l’emprisonnement à vie…

link

Lire l'article publié sur le site de Nature

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi