| | news

Patrick Hofstetter, membre de la délégation suisse à la COP25: «Je ne suis pas seulement déçu, je suis choqué»

VALENTIN FLAURAUD/KEYSTONE

La COP25 s’est achevée dimanche 15 décembre, avec deux jours de retard sur le calendrier prévu. Mais ces plus de quarante heures de négociations supplémentaires n’ont pas suffi: les Etats ont à nouveau échoué à s’accorder sur certains aspects de la mise en œuvre de l’accord de Paris encore en suspens, notamment la régulation des marchés carbone, mais aussi à faire part d’objectifs plus ambitieux.

Observateurs et représentants des ONG évoquent un résultat très décevant. Le Secrétaire général de l’ONU a quant à lui fustigé une communauté internationale qui n’a pas su saisir une «importante occasion». Patrick Hofstetter, responsable climat et énergie au WWF Suisse et membre de la délégation suisse à Madrid, livre ses impressions et son analyse.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi