| | News

Passer à une agriculture 100% bio ferait grimper les émissions de CO2

Champ de colza dans les environs de Birmingham, en Grande-Bretagne. | Flickr

Que se passerait-il si l’agriculture d’un pays entier misait exclusivement sur le bio? C’est ce que des chercheurs de l’Université de Cranfield, en Grande-Bretagne, ont calculé, en prenant le cas de l’Angleterre et du Pays de Galles. Ils concluent qu’un tel changement nécessiterait davantage d’importations, ce qui entraînerait au final une hausse des émissions de gaz à effet de serre.

Pourquoi c’est important. L’agriculture contribue massivement aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, ainsi que l’évoquait un rapport du GIEC cet été. Dans l’esprit du grand public, le bio est souvent assimilé à quelque chose de positif pour le climat. Mais au-delà des préoccupations pour la santé humaine et la biodiversité, son impact sur le réchauffement climatique alimente un débat récurrent. Cette nouvelle recherche publiée dans Nature Communications constitue l’analyse la plus complète à ce jour d’un passage à l’agriculture bio à une échelle nationale, selon ses auteurs.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi