| | Interview

«Passer à quatre astronautes dans les vols pour la Station spatiale libérera du temps de recherche»

Frank De Winne, directeur du Centre européen des astronautes de l'ESA à Cologne [ ESA

L’Agence spatiale européenne (ESA) en a apporté la confirmation le 28 juillet: l’astronaute français Thomas Pesquet va reprendre la route de l’espace au printemps 2021, direction la Station spatiale internationale (ISS). Après la réussite du vol d’essai habité pour la capsule Dragon Crew de SpaceX, c’est à bord de cet engin, développé par la firme d’Elon Musk, et non plus d’un vaisseau russe Soyouz, que s’envolera l’astronaute, qui sera le premier Européen à l’inaugurer. L’Allemand Matthias Maurer assurera le rôle de doublure, et sera prêt à prendre la relève du Français jusqu’à la dernière minute avant le décollage.

Afin de décrypter les enjeux, Heidi.news s’est entretenu avec Frank De Winne, directeur du centre d’entraînement des astronautes de l’ESA à Cologne (Allemagne), lui-même ancien astronaute, et premier commandant européen de l’ISS en 2009.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi