| | analyse

Migros souhaite collecter les plastiques qui échappent au tri. Vraie ou fausse bonne idée?

L'un des sacs de collecte | Migros

Migros lance un sac pour recycler tous les plastiques qui échappaient jusque-là aux règles du tri sélectif. Il pourra être acheté en magasin pour 0,9 à 2,5 CHF, puis rapporté une fois plein de déchets plastiques mélangés pour être pris en charge par des usines de tri et de recyclage. Les granulés de plastique ainsi recyclées serviront à produire de nouveaux produits et emballages Migros. Ce concept, qui sera inauguré le 29 juin à Lucerne, sera ensuite étendu aux cantons de Genève, Neuchâtel-Fribourg, Vaud et Valais d’ici la fin de l’été, et généralisé d’ici le printemps 2021. Une initiative utile? Oui… et non!

Pourquoi c’est compliqué. Derrière ce qui semble une bonne idée pour lutter contre la pollution plastique, il convient de nuancer le tableau. Même si Migros et ses partenaires souhaitent invertir dans une usine de tri qui serait basée en Suisse, les plastiques ainsi collectés devront pour l’instant être acheminés à l’étranger afin d’être convenablement triés. Fin 2017, une étude présentée par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), jugeait qu’en l’état des pratiques, les collectes mélangées de matières plastiques des ménages présentaient une éco-efficience plus faible.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi