| | News

Même deux ans de confinement ne renverseront pas le changement climatique

Image d'illustration | Gaetan Bally/Keystone

Un mal pour un bien ? Les mesures de confinement décidées un peu partout dans le monde ont conduit à une baisse brutale des gaz à effet de serre et des autres polluants atmosphériques. «La Nature a repris ses droits» a-t-on pu lire partout. Vraiment ? Quelques mois de ralentissement de l’activité humaine ont-ils vraiment suffit à corriger des décennies de pollution? D’après une étude publiée dans Nature Climate Change, l’extrapolation des émissions du printemps 2020 jusqu’en décembre 2021 permet d’anticiper l’influence de la pandémie covid-19 sur le changement climatique. Et son effet est négligeable. Mais pas celui des politiques de relance verte qui peuvent encore être engagées.

Pourquoi c’est intéressant. Pour construire leur extrapolation, les chercheurs de l’Université de Leeds (Royaume-Uni) en collaboration avec d’autres institutions de recherche européennes et américaines, ont travaillé sur les données de mobilité mises à disposition par les plateformes de Google et Apple. Leur analyse s’appuie donc sur des informations en temps réel ou presque, quand la plupart des études mobilisent des données a posteriori. Cette image en direct de notre émission constitue ainsi une réelle opportunité de réagir.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi