| | News

Malgré les prescriptions sur les voitures neuves, les émissions de CO2 ont augmenté

Image d'illustration | DAVID ZALUBOWSKI/AP/KEYSTONE

Obligatoires sur toutes les voitures de tourisme neuves depuis 2012, les prescriptions sur les émissions de CO2 obligent les importateurs suisses à limiter ces dernières en-deçà d’une valeur seuil. Or, selon un rapport dévoilé par le 18 février 2020 par le DETEC, les valeurs cibles n’ont jamais été atteintes malgré les sanctions infligées, et ont même augmenté en 2017 et 2018.

Pourquoi on en parle. En Suisse, les voitures de tourisme représentent près d’un quart des émissions de CO2. Au-delà de l’efficacité des prescriptions sur les véhicules neufs, le problème posé par le parc automobile est d’autant plus délicat que la durée de vie des véhicules reste élevée en Suisse: 180’000 km en moyenne, les voitures servant de plus en plus longtemps.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi