| | news

Mais de quoi voulait parler Boris Johnson dans son discours digne de Black Mirror

En ce début de semaine, les chefs d’Etat se sont succédé à la tribune pour l’assemblée générale de l’ONU à New York. Et Boris Johnson, qui y donnait son discours inaugural en tant que Premier ministre britannique, a livré une performance dont il a le secret. S’appuyant sur le mythe de Prométhée (qui n’est pas sans rappeler le Brexit selon lui), il a déclaré que dans la littérature, «toutes les avancées scientifiques sont sanctionnées par les dieux». Ce qui a été l’occasion d’une envolée lyrique sur les dangers des nouvelles technologies (où il a mentionné la possibilité que les villes deviennent aseptisées comme «une pharmacie zurichoise»).

Ce qu’il a voulu dire. L’ancien maire de Londres a donc énuméré une effrayante (et parfois difficilement compréhensible) liste d’innovations qui nous guettent. L’équipe de Heidi.news a essayé de trouver pour chacune d’entre elles quelques exemples de vraies actualités scientifiques qui ont pu inspirer (très librement) le nouveau locataire de Downing Street.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi