| | News

Les scientifiques de Tara Océans se penchent sur les fleuves, qui déversent nos déchets plastiques à la mer

Déchets micro-plastiques | Samuel Bollendorf - Fondation Tara Océans

La goélette Tara de la fondation Tara Océans prendra la mer le 23 mai prochain, pour une expédition de six mois qui la conduira dans les estuaires de dix fleuves européens. La mission scientifique, coordonnée par le CNRS français, tentera d’identifier les sources de pollutions plastique et de comprendre son impact sur la biodiversité.

Pourquoi c’est essentiel. Plus de 80% des plastiques retrouvés dans les océans sont d’origine terrestre. Ils sont charriés par les cours d’eau avant de se retrouver dans la mer. Mais jusqu’à présent, l’essentiel des études scientifiques ont porté sur les océans.

Les dix estuaires à l’étude. Le voilier effectuera des relevés à l’embouchure de la Tamise (Grande-Bretagne), de l’Elbe et du Rhin (Allemagne), de la Seine, la Loire, la Garonne et le Rhône (France), ainsi que le Tage (Portugal), l’Èbre (Espagne) et le Tibre (Italie).

Ce qui sera prélevé. Les chercheurs mettront l’accent sur les micro-plastiques (1-5 mm), ainsi que les particules micrométriques et nanométriques. Des études de toxicité seront réalisées, en particulier liées aux additifs de fabrication, ainsi que des analyses destinées à comprendre comment ces déchets déplacent des espèces d’une région à l’autre du Monde.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi