Plus de cent pays votent en faveur de la protection du requin mako

Requin mako, image d'illustration | Mark Conlin / SWFSC Large Pelagics Program

Les parties de la CITES, en réunion à Genève ces jours, ont tranché: les requins makos entreront bien dans son annexe II, ce qui va limiter drastiquement leur commerce international. Au final, ce sont 102 pays qui ont voté en leur faveur et 40 pays contre, indique le National Geographic.

Pourquoi c’est important. Sarah Fowler, de la fondation Save our Seas, rappelait déjà la semaine dernière dans Heidi.news que le requin mako est menacé par la surpêche dont il est victime. Or ce squale présente un intérêt commercial important pour plusieurs pays, dont le Japon, qui conteste les conclusions scientifiques sur l’état de santé des populations de requin mako.

link

Lire l'article du National Geographic (EN)