| | radar

Les Pays-Bas contraints d'abandonner leur algorithme pour détecter la fraude à l'aide sociale

Une consultation dans un bureau de l'aide sociale à Zurich. | Christian Beutler / Keystone

Aux Pays-Bas, la justice a ordonné ce mardi 5 février aux autorités de stopper l’utilisation de SyRI, un outil basé sur l’intelligence artificielle pour détecter les fraudes à l’aide sociale, raconte Le Temps. Ce système, déployé uniquement dans certains quartiers de Rotterdam et Amsterdam et qualifié par l’ONU d’«Etat de surveillance contre les pauvres», était combattu par une coalition d’organisations de la société civile et de syndicats. Le tribunal a retenu son caractère discriminatoire.

Pourquoi c’est important. Comme le rappelait Heidi.news récemment, l’utilisation d’algorithmes d’intelligence artificielle dans l’implémentation des politiques sociales soulève de nombreuses questions et peut conduire à aggraver certaines inégalités. Le verdict néerlandais aura certainement une résonance dans d’autres pays. En Grande-Bretagne ou en Australie, par exemple, des cas comparables sont aussi devant les tribunaux, souligne Le Temps.

link

Lire l'article du Temps

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi