| | radar

Les marchés carbone, le dossier chaud qui menace de ruiner l’accord de Paris

Manifestation à Madrid en marge de la COP25. | Bernat Armangue /AP/Keystone

La COP25 de Madrid s’achèvera demain, vendredi 13 décembre. Or un point crucial reste en suspens et fait l’objet de difficiles négociations entre les Etats: la question des marchés carbone et la manière dont ils sont régulés dans l’accord de Paris, à son article 6. Le Monde décortique ce dossier complexe en décrivant de manière très claire les mécanismes qui posent problème, mais aussi les enjeux politiques qui en découlent.

Pourquoi c’est important. Les gouvernements doivent s’entendre sur l’article 6 afin de rendre l’accord de Paris opérationnel le 1er janvier 2021. Deux instruments y sont prévus. Le premier porte sur les échanges de quotas d’émissions entre pays, qui permettent à ceux qui polluent moins de revendre leurs certificats à ceux qui polluent plus. Le second concerne les échanges de crédits carbone générés par des projets de réduction des émissions. Le système doit aider les Etats à atteindre leurs objectifs climatiques, mais en l’absence de règles claires, il risque de menacer la crédibilité et l’efficacité de l’accord. En ligne de mire: le danger du double comptage des réductions d’émissions dans deux pays différents, qui donnerait l’impression d’une baisse des rejets de CO2 plus rapide que la réalité.

link

Lire l'article du Monde

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi