| | News

Les initiatives de reboisement doivent suivre l'évolution des risques climatiques

Incendie de forêt en Australie, Janvier 2020 | Noah Berger/Keystone

Faut-il reboiser massivement la planète au risque de voir tant d’efforts et d’investissements partir en fumée en seulement quelques décennies? C’est en tout cas l’inquiétude qui ressort d’une étude écrite conjointement par des biologistes et des climatologues dans Science. Leur crainte: que de telles initiatives ne tiennent pas assez compte des risques que fait planer le changement climatique sur les forêts.

Pourquoi c’est compliqué. Planter des arbres afin qu’ils absorbent une part de nos émissions de carbone est une approche souvent mise en avant pour limiter notre impact sur le climat. Une étude zurichoise, qui avait essuyé de nombreuses critiques, estimait l’année dernière qu’une telle approche avait le potentiel de réduire de près de 25% le stock de CO2 anthropique atmosphérique. Mais les forêts sont des écosystèmes fragiles, rappellent les auteurs de la nouvelle étude.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi