Réservé aux abonnés

​Les goélands sont peut-être plus malins que ce que l’on pensait

Le goéland à bec cerclé a plutôt bien réussi le premier test, mais il faut encore confirmer les résultats. | Domaine public.

Parce qu’ils n’ont pas un gros cerveau, les capacités cognitives des oiseaux marins sont généralement considérées comme faibles. Injustement, d’après une équipe de recherche canadienne qui vient de montrer, dans une étude publiée dans Royal Society Open Science, que les goélands à bec cerclé résolvent, eux aussi, des tâches cognitives.

Pourquoi c’est intéressant. Les perroquets et les corvidés sont sans conteste des oiseaux aux capacités cognitives exceptionnelles, les recherches ne cessent de le montrer. La majorité des études se concentrent d’ailleurs sur ces oiseaux, parfois au détriment d’autres volatiles.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter