| | News

Les feux de forêts américains affolent les index de qualité de l’air

Le 12 septembre 2019 vs le 12 septembre 2020 sur la côté californienne | Nasa/NWS Sacramento

Ce sont des images lunaires. Baigné d’une inquiétante lumière orangée, l’Ouest américain suffoque sous un épais brouillard d’aérosols, générés par les près de 100 feux de forêts qui ravagent le territoire. Déplacés par les vents, les panaches de fumées étaient visibles à plus de 2000km sur la côté pacifique. Ils pourraient même atteindre l’Europe vers le 19 septembre.

Pourquoi c’est inquiétant. La gourverneure de l’Oregon a qualifié la catastrophe «d’événement ne se produisant qu’une fois par génération». Mais avec le changement climatique, les feux de forêt sont de plus en plus fréquents et étendus. En conséquence, les indicateurs de qualité de l’air de quasiment toutes les villes de la côte Ouest ont atteint des niveaux alarmants, comparables à ce que l’on observe en Chine ou en Inde les jours de smog important.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi