| | News

Les demandeurs d’emploi étrangers ont entre 4% et 19% de chances en moins d’être contactés

Image d'illustration. | Pixabay

Comment les recruteurs sélectionnent-ils les potentiels candidats sur les plateformes en ligne? Comment le genre ou l’origine des demandeurs d’emploi influencent leur probabilité d’être contactés? Voici les questions auxquelles une équipe de scientifiques de l’ETH Zurich a cherché à répondre grâce à des informations récoltées sur un grand site de recrutement suisse. Ces travaux, publiés dans Nature, se distinguent par leur méthodologie et la quantité de données à disposition.

Pourquoi c’est intéressant. Les résultats confirment l’impact négatif, déjà bien documenté dans de précédentes recherches, de l’origine étrangère. Ils dévoilent aussi un phénomène surprenant: les discriminations sont plus marquées avant l’heure du déjeuner et en fin de journée. Quant au genre, les auteurs de l’étude constatent que femmes comme hommes sont désavantagés, en fonction du secteur d’activité. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi