| | News

Les bonobos aussi sont capables d'engagement social

Deux bonobos (image d'illustration) | Pikist/Creative Commons

Une équipe de l’Université de Neuchâtel a montré que lorsque les bonobos participent à certaines activités sociales, ils s’engagent vis-à-vis de leurs congénères. Ce mot a un sens bien particulier: il constitue un marqueur de la théorie de l’esprit, c’est-à-dire la capacité d’attribuer des intentions ou des connaissances à d’autres individus.

Pourquoi c’est intéressant. Lorsque nous participons à une activité commune avec une autre personne, qu’il s’agisse de partager un verre ou une séance d’épouillage, nous nous engageons vis-à-vis de cet autre, et réciproquement. Les psychologues appellent cette dimension l’intentionnalité partagée, ce qui est l’un des aspects de la théorie de l’esprit. Pour le psychologue américain Michael Tomasello, l’intentionnalité partagée est une caractéristique humaine, ce qu’il a voulu montrer en comparant des bébés et de jeunes chimpanzés. Ces travaux de l’Université de Neuchâtel viennent bousculer cette idée.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi