Les arbres de la compensation carbone partent aussi en fumée

Feu de forêt en Californie en juillet 2021.| Keystone/AP / NOAH BERGER

Planter des arbres pour compenser ses émissions de CO2? Plusieurs entreprises se sont engagées à atteindre le zéro émissions nettes par ce moyen. Cela se complique lorsque ce sont des hectares entiers qui partent en fumée dans les incendies des forêts nord-américaines. Plusieurs sociétés, dont BP et Microsoft, en font actuellement les frais. La compensation carbone associée aux surfaces reboisées brûlées est-elle menacée? Le Financial Times fait le point.

Pourquoi c’est discuté. Ces programmes de compensation intègrent généralement des crédits «tampons», qui ne sont vendus à aucune société, et qui couvrent ce genre de risques. Ils s’élèvent à environ 10 à 20%, mais des critiques ont soulevé que cela pourrait s’avérer trop faible pour compenser les dégâts de feux de forêt majeurs. Une saison d’incendies record, telle que celle connue par les Etats-Unis en 2020, pourrait balayer ces zones forestières tampons pour peu qu’elles se produisent tous les quatre ans.

link

A lire sur le Financial Times